Performance

Examen des résultats par la direction

Quels sont les faits saillants de l’année dernière pour CNC?

CNC a continué de progresser vers ses objectifs de conservation à long terme, avec l’acquisition de 62 nouvelles propriétés et par des investissements d’importance pour l’avenir. Ces acquisitions ont été en partie financées par le Gouvernement du Canada dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles, mais également grâce au soutien substantiel des gouvernements provinciaux et locaux, des entreprises, des fondations et des individus.

Même si les revenus provenant de dons et de subventions n’ont que faiblement diminué (moins de 1 %) durant l’année, le Conseil d’administration et la direction de CNC ont admis le besoin d’accroître notre capacité de financement afin d’assurer la disponibilité des ressources financières nécessaires pour atteindre ses objectifs ambitieux.

CNC s’est engagé à avoir les ressources à long terme et les investissements pour gérer adéquatement la conservation de ses propriétés à long terme. CNC a augmenté la valeur de son Fonds de dotation pour l’intendance à plus de 123 millions de dollars, en plus de faire preuve de prudence dans le maintien de réserves opérationnelles.

Nous sommes également fiers des initiatives et des progrès considérables réalisés cette année pour rendre les propriétés de CNC plus accessibles à la population canadienne.

Quels sont certains des défis de CNC?

Notre plus grand défi demeurera sans doute de continuer à posséder les ressources et les talents nécessaires pour atteindre avec succès les objectifs de notre ambitieux plan stratégique et pour poursuivre notre travail dans le vaste secteur de la conservation et de l’environnement au Canada. Les ressources financières ne sont qu’un aspect, car il est tout aussi important, sinon plus, d’attirer et de voir au développement de leaders et de professionnels en conservation pour poursuivre notre mission. 

CNC a fait des investissements majeurs en technologie, à la fois dans ses systèmes internes et sur le terrain, et ce, afin de suivre le changement et assurer que notre travail soit effectué de façon efficace et efficiente. Nous cherchons à intégrer les nouvelles technologies judicieusement, en équilibrant l’utilisation de nos ressources avec les bénéfices des nouveaux outils et des méthodes innovantes.

Nous devons continuellement amasser de l’argent pour notre Fonds de dotation pour l’intendance, pour payer pour la gestion de nos terres dans le futur. Bien que cette partie de notre travail soit très importante, elle représente souvent celle pour laquelle la collecte de fonds s’avère la plus ardue.

Notre Fonds de dotation pour l’intendance est géré par un conseiller professionnel en placement et supervisé par notre comité de placement, composé de professionnels de l’industrie financière de haut calibre. Dans un contexte de marchés volatils, le comité s’assure que notre politique d’investissement équilibre la protection de notre capital avec le besoin d’assurer un rendement.

De quelle manière change L'approche de CNC en matière de collecte de fonds?

Nous répondons à un besoin, la conservation, qui continue de croître. En reconnaissant l’urgence de ce besoin, nous devenons déterminés à faire davantage, mieux, et plus rapidement, afin de suivre le rythme du monde qui nous entoure. Pour y arriver, nous devons créer des liens et inspirer de nouveaux publics avec nos récits évoquant nos réussites. Il est également nécessaire d’impliquer plus de personnes et plus d’organisations qui ont le désir et la capacité de nous aider à atteindre un plus haut niveau de conservation. 

Ultimement, l’approche de CNC pour collecter les fonds qui soutiennent sa mission ne repose pas que sur des chiffres, mais aussi sur la passion qui guide son travail. Notre véritable succès deviendra évident non pas par l’atteinte d’objectifs annuels, mais par le niveau de confiance et d’implication des Canadiennes et de Canadiens, et d’autres personnes dans le monde, qui choisiront d’investir dans CNC.

Pour atteindre ces objectifs, nous nous devons d’essayer de nouvelles approches. Voici quelques initiatives lancées dans la dernière année. Nous avons :

  • réalisé des investissements majeurs dans notre infrastructure de financement afin d’augmenter notre capacité, dont l’embauche de spécialistes en financement et de personnel de soutien;
  • augmenté l’accès à du soutien technologique;
  • poursuivi la croissance et le développement de notre plus récente campagne de financement;
  • augmenté la visibilité des principaux programmes, comme La nature en héritage, pour sensibiliser la population aux options de dons à CNC;
  • continué de faire bonifier notre série de conférences pancanadienne Ici, on parle nature;
  • augmenté la visibilité de CNC sur divers médias sociaux afin de joindre de nouveaux donateurs.

Quelle est la stratégie de financement de CNC pour les États-Unis?

CNC souhaite mentionner et remercier les donateurs et les partenaires américains qui appuient notre travail des organisations comme le Conservation Fund, la Margaret A. Cargill Foundation, la Bobolink Foundation, la American Friends of Nature Conservancy of Canada (AFNCC), pour n’en nommer que quelques-unes.

Nous travaillons en étroite collaboration avec AFNCC, un organisme de bienfaisance américain, pour collecter des fonds privés aux États-Unis. Les dons versés à AFNCC sont déductibles d’impôt aux États-Unis, un avantage pour les Américains, mais aussi pour les Canadiens tenus de verser de l’impôt aux États-Unis. AFNCC accepte les dons en argent, en titres ainsi que les dons de terres d’un grand intérêt écologique pour soutenir le travail de conservation au Canada.

Nous soulignons également le rôle du U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), un important sympathisant du travail de CNC au Canada qui reconnaît que de nombreuses espèces fauniques, particulièrement les oiseaux migrateurs, passent régulièrement d’un pays à l’autre. Le USFWS investit environ 2,5 millions de dollars annuellement pour protéger et entretenir les milieux humides et les habitats des oiseaux migrateurs au Canada. En raison d’appréciables initiatives de financement transfrontalières, incluant celles du USFWS, plusieurs dons reçoivent une contrepartie d’un ratio de 3 pour 1, dans le but d’aider les espèces à la fois au Canada et aux États-Unis.

En quoi la stratégie de conservation de CNC a-t-elle changé?

Notre stratégie n’a pas vraiment changé, mais nous commençons à élargir nos objectifs de conservation afin de cibler plus de partenariats, dont le travail avec des communautés indigènes, le partage d’outils et de formations avec d’autres organismes en conservation et l’élargissement de nos intérêts pour inclure le Nord canadien. Nous lançons également de nouveaux projets pour encourager la population canadienne à visiter nos propriétés, en continuant de faire de la conservation une priorité. 

Quelle est la stratégie de gestion des risques de CNC?

CNC surveille de près les risques qui pourraient entraîner une perte significative de revenus, compromettre sévèrement ses opérations ou avoir un impact négatif sur sa crédibilité ou sur son image.

Le comité de vérification est responsable d’assurer une surveillance continue du risque de l’organisme et de mettre en place des stratégies afin d’assurer que ces risques soient minimes. Nous croyons que chaque membre de l’organisme a la responsabilité de prendre en considération et de gérer les risques auxquels nous sommes exposés, du président du Conseil d’administration au président et chef de la direction, en passant par tous les membres du personnel.

Notre cadre de gestion des risques comporte 9 grands secteurs, et environ 50 catégories de risques sont suivies afin de nous aider à évaluer les risques présents pour l’organisation. Ceux-ci sont évalués individuellement dans chaque secteur selon leur probabilité de réalisation, la gravité de leur impact et les mesures d’atténuation possibles. Cela nous permet de concentrer nos efforts de gestion des risques au bon endroit.

La direction examine régulièrement les risques connus et les mesures prises pour les atténuer, ainsi que tous les nouveaux risques. Elle fait ensuite part de son analyse au comité de vérification qui, à son tour, en fait état au Conseil d’administration.

Comment CNC évalue la réussite?

À Conservation de la nature Canada, nous savons que notre réussite ne peut se mesurer selon les résultats d’un mois, d’un trimestre ou même d’une année. La conservation de la nature est un processus qui peut prendre des dizaines d’années. En fait, notre succès sera mesuré par ceux qui viendront après nous.

Cela dit, à l’image d’une entreprise, nous fixons constamment des objectifs et évaluons notre progrès pour nous assurer que nous sommes sur la bonne voie et que nous respectons notre mission.

Nous avons révisé notre plan stratégique quinquennal, faisant état de nos objectifs à court terme (annuels) et à plus long terme, afin de mesurer notre rendement. En présentant à notre Conseil d’administration sur une base trimestrielle nos résultats en comparaison avec ces objectifs et indicateurs de performance, nous gardons le cap et sommes en mesure de corriger le tir au besoin.

Nous continuons de prioriser l’efficacité opérationnelle, en veillant à respecter un équilibre entre la part des dons consacrée aux frais généraux (y compris les collectes de fonds et les communications) et celle destinée au financement de nos programmes. Nous portons également une attention particulière aux résultats, soit à la portée des activités de CNC en conservation au Canada, pour permettre à nos donateurs de constater ce que leur contribution à CNC a permis d’accomplir.